Warning: the Didask app is designed to be optimal on the most recent browsers.

For a smoother experience, we invite you to download one of these browsers:

Continue with my current browser

Your browser is not supported: please use one of the browsers below.

If needed, click on an icon to install one of these browsers.

You are about to start working on a seed.

Turn your phone off for an hour and breathe: this time is dedicated to your learning.

Comprendre notre rapport à l'erreur

Didask

Se tromper est rarement vécu comme une expérience plaisante. On a beau savoir que c'est en se trompant que l'on apprend, l'erreur est perçue comme un mal nécessaire, une étape sur laquelle on aimerait ne pas s'éterniser.

Parfois même, on peut avoir l'impression que se tromper est le signe d'un enseignement inefficace ou de notre manque d'intelligence.

Et pourtant l'erreur est au cœur de tout processus d'apprentissage. Elle n'est pas seulement inévitable, elle est souhaitable.

Nous sommes habitués à effectuer des tests évaluatifs, c'est-à-dire qui évaluent notre niveau. Mais la situation est très différente lorsque l'on apprend en se testant (ce que l'on appelle le test formatif), car dans ce cas, l'erreur est précisément ce par quoi on apprend

View the resource
undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined